Actualité:

Carême 2017

Chaque dimanche sur France Culture du 5 mars au 9 avril 2017, de 16 heures à 16 h 30 (*), les conférences de Carême seront assurées par Christine Renouard Pasteur de l’Église Protestante Unie de France aumônier coordinateur à la Fondation Diaconesses de Reuilly sur le thème :

« Un chemin de vie : les Psaumes »

Avec Christine Renouard, ouvrons le livre des Psaumes, livre de prières et de spiritualité, découvrons un chemin où la lucidité n’exclut pas l’espérance,
osons affronter nos nuits car elles portent en elles la promesse de l’aurore.

  • 5 mars : À LA RECHERCHE DE SOI, À LA RENCONTRE DE DIEU
    Un temps à l’écart pour relire nos vies sous le regard de Dieu
    Psaumes 123 ; 1 ; 16
  • 12 mars : COLÈRES ET RÉVOLTES
    Accueillir la colère, refuser la haine
    Psaumes 7 ; 58 ; 83
  • 19 mars : LA MORT DANS LA VIE, LA VIE DANS LA MORT
    Face à ce qui détruit notre humanité, laisser parler la Vie en nous
    Psaumes 102 ; 38 ; 22 ; 41 ; 27 ; 69
  • 26 mars : DANS NOS NUITS, GUETTER L’AURORE
    Croire qu’une vie libérée et restaurée est toujours possible
    Psaumes 130 ; 51 ; 121
  • 2 avril : JOIES ÉPHÉMÈRES ET JOIE FONDATRICE
    « Seigneur, notre Seigneur, que ton nom est magnifique sur toute la terre ! »
    Psaumes 18 ; 8 ; 113 ; 84 ; 30
  • 9 avril MARCHER DANS LA CONFIANCE
    « Le Seigneur est mon berger, je ne manquerai de rien. »
    Psaumes 7 ; 23 ; 77 ; 66 ; 13 ; 90

(*) Rediffusion sur Fréquence Protestante (100.7) le lundi suivant à 21h30 et sur www.franceculture.fr en podcast

PDF - 168.6 ko
Bon de commande 2017









Carême 2016, De la mort à la vie : des résurrections

Le carême est le temps qui précède Pâques, certes on peut le voir comme un temps d’épreuve et de mort, mais cette mort n’est pas le dernier mot, elle ouvre sur la résurrection. Ainsi ce n’est pas la mort qui est valorisée, mais la vie qui triomphe de la mort.

L’Évangile est une bonne nouvelle, c’est en particulier celle de la vie qui est donnée à chacun par grâce. et pourtant la mort est présente dans l’Evangile, du début à la fin, et à chaque fois, cette mort est montrée vaincue, dépassée. L’homme par le Christ n’est pas condamné à la mort, mais promis à la vie.

Ainsi Jésus naît alors que, selon la loi, Marie, enceinte avant son mariage, aurait dû être condamnée à mort avec son enfant. Il est avant même de naître celui qui est sauvé de la mort par la transgression généreuse et pleine de foi de Joseph. Puis Jésus, au cours de son ministère, sauvera la femme adultère de la lapidation en témoignant d’une grâce inconditionnelle. Dans son enseignement, nombreuses paraboles témoigneront aussi de cette force de résurrection à l’œuvre, comme avec ce fils prodigue dont le père dit : « mon fils était mort, il est revenu à la vie ». Jésus, dans Jean nous est montré ressuscitant son ami Lazare, mais une lecture attentive du texte semble montrer que c’est surtout Marthe, sa sœur qui ressuscite. Et enfin c’est lui-même qui ressuscite nous ouvrant la voie de notre propre résurrection, Paul nous enseignant que par la foi nous sommes déjà passés de la mort à la vie parce que nous somme ressuscités avec Christ.

Ainsi ce carême doit être pour nous une préparation à l’accueil de cette vie à travers la mort, à regarder la croix, mais voir qu’elle n’est vraiment une bonne nouvelle que parce qu’elle sera vide, nous regardons au Vendredi saint, mais à travers cela, c’est le dimanche de Pâques qui est visé.

  • 14 février : Jésus : un enfant condamné
    Selon la loi, Marie aurait du être mise à mort avec l’enfant qu’elle portait (Matthieu 1:18-21)
  • 21 février : Une femme échappe à la mort
    Jésus libère une femme pécheresse de la condamnation de ses accusateurs, (Jean 8:1-11)
  • 28 février : Un fils retrouvé vivant
    Mon fils était mort, il est revenu à la vie (Luc 15:11-32)
  • 6 mars : Une double résurrection ?
    Un frère Lazare et une sœur Marthe au bénéfice de Celui qui est vie ( Jean 11 : 1 à 44 )
  • 13 mars : Un Dieu qui ressuscite !
    Celui que vous avez fait mourir, Dieu l’a ressuscité (Actes 2:23-24)
  • 20 mars : Nous sommes ressuscités
    Paul parle de la résurrection au passé. Que veut dire « être ressuscité » ? ( Colossiens 3 :1)
PDF - 339.6 ko
Carême 2016






PDF - 141.9 ko
Bon de commande








Carême 2015 : DES JOSEPH ET DES MARIE

Cette année, le thème des conférences du Carême Protestant 2015 est le suivant :

DES JOSEPH ET DES MARIE

de l’importance du nom dans les Écritures

Les 6 dimanches de carême, du 22 février au 29 mars, sur France Culture, de 16h à 16h30,
les conférences seront présentées par le pasteur Antoine Nouis
de l’Église Protestante Unie de France, directeur de la rédaction de l’hebdomadaire Réforme

Dans la Bible, le nom est plus qu’un simple usage pour désigner une personne, il relève de son identité, de son être profond. Nous trouvons dans la Bible plusieurs hommes qui portent le nom de Joseph et plusieurs femmes qui s’appellent Marie. Cette homonymie est-elle plus qu’un hasard ? Les Joseph et les Marie de la Bible ont-ils des points communs ?

22 février JOSEPH LE PATRIARCHE, FIGURE D’EXIL

Rester fidèle et droit dans les tumultes de la vie
Genèse 39-50

1er mars JOSEPH DE BETHLÉEM, FIGURE DE PATERNITÉ

En accueillant Marie, il a offert un berceau à Jésus
Matthieu 1-2

8 mars JOSEPH D’ARIMATHEE, FIGURE DE COURAGE

En regardant la mort en face, il a offert un tombeau à Jésus.
Marc 15.42-47

15 mars MARIE DE NAZARETH, FIGURE DE MATERNITÉ

Une présence tenace, des langes au linceul.
Luc 1

22 mars MARIE DE BETHANIE, FIGURE DE GRATUITE


L’écoute et l’offrande, l’intuition et la prodigalité.
Jean 12.1-8

29 mars MARIE DE MAGDALA, FIGURE DE FIDÉLITÉ

Premier témoin de la résurrection, éliminée du cercle des apôtres
Jean 20.11-18

PDF - 107.9 ko
Bon de commande 2015